• SNMRH

Notre réponse au SNPHAR


Cher Collègue,      Nous prenons connaissance avec consternation des termes employés dans le communiqué de la SNFAR* pour qualifier les médecins intérimaires (« mafia », « mercenaires »). Nous les jugeons d’autant plus inacceptables qu’ils proviennent de collègues inscrits à l’ordre des médecins et soumis au principe de confraternité. Nous tenons en  tout  premier lieu  a rappeler que en tant que médecin notre préoccupation première est la prise en charge des malades et que nous constatons chaque jour la détérioration des conditions d’accueil dans les hôpitaux publics. Ces qualificatifs sont d’autant plus regrettables que nous partageons largement  le diagnostic de délitement du service public hospitalier et la perte d’attractivité du statut de praticien hospitalier décrits dans ce communiqué. C’est une erreur de raisonnement que de réduire les problèmes de la fonction hospitalière à la seule rémunération des intérimaires. C’est faire le jeu des tenants d’une pure logique comptable et se faire détourner des vrais sujets. Nous regrettons à ce titre que certains de nos collègues PH pallient  nos absences par un surcroit d’activité. Ils n’y sont pas obligés. Par ailleurs, nous sommes surpris que ce communiqué ne mentionne pas le décret 2017-1601 du 22 novembre 2017 autorisant la pratique de la médecine en France aux médecins spécialistes étrangers pour une période de deux ans renouvelables deux ans. Est-ce là  un nouveau  palliatif à la mauvaise gestion du système hospitalier et des études de médecine ? Au regard des réactions de nombreux médecins remplaçants à ce communiqué, il nous parait que les conditions ne sont pas réunies pour maintenir notre invitation à participer à notre assemblée générale du 24 mars. Nous espérons cependant qu’un dialogue renforcé entre nous puisse prendre place dans les prochains jours pour identifier les champs d’action communs. C’est ainsi que nous avons interprété votre message du 18 mars dont les propos à l’égard des médecins remplaçants sont plus nuancés que ceux du communiqué. Confraternellement, Le Porte-Parole du Collectif des Médecins Remplaçants en Hôpitaux Publics


*http://www.snphar.com/Data/ModuleGestionDeContenu/application/940.pdf

0 vue

225 rue du Fabourg Saint Honoré 75008 Paris

Pour tout renseignement : cdmrehp@gmail.com

© 2018 by SNMRH Réalisation     Courriel:  dr.hanaf@gmail.com