225 rue du Fabourg Saint Honoré 75008 Paris

Pour tout renseignement : cdmrehp@gmail.com

© 2018 by SNMRH Réalisation     Courriel:  dr.hanaf@gmail.com

Compte rendu de l'AG du 12 janvier 2019:          *                                                              

Comme convenu une Assemblée Générale Extraordinaire de notre syndicat s'est tenue ce jour à Paris de 10h à 13h.        

Nous avons abordé essentiellement les sujets suivants : 

 

1 / la plainte du ministère: Plainte contre trois membres du bureau à la chambre disciplinaire de l’Ordre des Médecins.

Après lecture d'un résumé de cette plainte et discutions autour des faits reprochés aux membres du bureau , l'ensemble des participants estime que cette plainte qui n'a pour but que de museler notre jeune syndicat, a réussi à fédérer une majorité de médecins intérimaires et à faire échouer l'application en 2018 du décret 1605, lequel vise à baisser nos rémunérations de 30 à 40%.

2/ Le remaniement du bureau du syndicat:  avec l'acceptation à l'unanimité de 3 autres membres venant renforcer le bureau, il s'agit de Madame Odile UZZAN, de Madame Soraya KRID et de Monsieur Thierry Rombaut. 

3/ L'ajournement de la conférence de presse : Le communiqué commun avec les syndicats et la conférence de presse ont été reportés à une date ultérieure. 

4/ L'évaluation de nos actions contre le décret a été jugé positive et de la même façon notre détermination à poursuivre nos efforts auprès de nos collègues remplaçants pour rester unis et vigilants en 2019. Elle sera une année déterminante pour notre combat juste et justifié. 

5/ Notre main tendue : Nous avons réaffirmé le fait que nous sommes toujours disposés au dialogue et à la concertation et prêt à trouver des solutions négociées et confraternelles, loin de toute stigmatisation  d'une partie du corps médical. 

6/ Pouvoir à la Présidente: L'ensemble des participants a donné à l'unanimité à Madame Lynda DARRASSE, présidente du syndicat, le pouvoir de nous présenter auprès du tribunal et de toutes les instances administratives.

7/ La prochaine AG : la prochaine AG sera fixée ultérieurement, et avant les grandes vacances.

                                                                              *Le bureau du SNMRH*

Dr Lynda Darasse Présidente

Dr Jean-Pierre Rey Vice-président

Dr Thierry Allico Vice-président

Dr Abdelaziz Hanaf Secrétaire

Dr Sid Ben Mansour Trésorier

Dr Thierry Rombaut Vice-trésorier

Dr Christine Dautheribes Porte-parole

Dr Abdelilah el Hairy Assesseur

Dr Odile Uzzan Assesseur

Dr Soraya Krid Assesseur 

Assemblée générale extraordinaire  samedi 29 septembre 2018 à Paris.

 

1) L’évaluation des actions entreprises par le syndicat contre le décret 1605 qui vise à baisser sur 3 ans de 35% les rémunérations des remplaçants; et notamment de notre appel à l’arrêt total des remplacements durant les vacances de la Toussaint et les vacances de Noel.

Ces actions ont été jugées positives et nous constatons le nombre important de demandes en urgence de la part des hôpitaux, ainsi que, pour le dernier trimestre 2018 et pour la majorité d’entre eux, au retour aux rémunérations d’avant décret .

Toutefois, concernant notre arrêt des remplacements pour la Toussaint, nous déplorons le positionnement de certains PH temps plein sur ces plages de remplacement laissées vacantes par nos confrères intérimaires, ce qui est non seulement non confraternel mais contraire à la loi, et nuit à la bonne entente et à la collaboration entre médecins titulaires et intérimaires.

 

2) Discussion autour du rapport de la réunion entre la Présidente Lynda Darasse et le Vice-Président Jean-Pierre Rey, et les représentants du SNPHARe.

Les deux syndicats ont conclu à la nécessité de travailler dans le même sens, sachant que si l’intérim médical est indispensable et à préserver, il est beaucoup trop développé du fait de la faible attractivité du statut de PH, lequel nécessite d’importantes améliorations.

Un communiqué commun et une demande de rencontre conjointe a été faite, toutefois la forme dans laquelle ce communiqué a été émis a suscité beaucoup de réserve de la part de plusieurs membres du syndicat.

 

3) Discussion autour du décret 1601, relatif à l’exercice temporaire de la médecine pour les médecins étrangers de formation hors UE, et de son impact sur l’exercice de la médecine en France et sur les médecins intérimaires en particulier.

Outre les risques de compétence professionnelle, ces médecins que les hôpitaux paient mal (1er échelon) concurrencent non seulement les remplaçants mais nuisent aussi aux praticiens hospitaliers qui se battent pour l’amélioration de leur statut.

Des témoignages de terrain nous ont confirmé l’application de ce décret parfois de manière massive dans certains hôpitaux.

L’autre conséquence est le pillage des ressources médicales de pays pauvres (la Tunisie, départ de 800 médecins depuis le début de l’année), ce qui pénalise les populations de ces pays.

3 membres du syndicat sont chargés de rédiger un article documenté sur ce sujet, et le syndicat envisage différents moyens pour en assurer une diffusion la plus large possible afin d’informer le public et interpeller les parties concernées.

 

4) Certains de nos membres ont salué l’action du syndicat qui est perçue comme un facteur déterminant de la non application du décret 1605 par un grand nombre d’hôpitaux.

Ceci nous encourage à poursuivre notre effort.

Début 2019 la deuxième diminution de rémunération sera appliquée par certains hôpitaux, voire imposée par les ARS, nous attendons une mobilisation d’un plus grand nombre de médecins intérimaires et sommes prêts à durcir notre action.

 

5) La prochaine AG extraordinaire est fixée pour le samedi 12 janvier 2019.

L’AG ordinaire sera maintenue pour fin septembre de chaque année avec des réunions trimestrielles du bureau.